Beauce Coeur de Loire

iMSA, l'informatique de la MSA

Mis à jour le 16/09/2019

À la fois développeur et intégrateur, l'informatique de la MSA est garante du système d'information de l'ensemble des caisses MSA et des partenaires avec lesquels une convention de partenariat informatique a été conclue. Depuis le 1er janvier 2019, les 3 entreprises de développement et de production sont réunies au sein d'une entreprise unique (iMSA).

Une informatique fusionnée depuis le 1er janvier 2019

Dans le cadre de la nouvelle COG (2016-2020), la MSA s'était engagée à rationaliser l'ensemble des moyens informatiques en fusionnant les 3 entreprises de développement et de production (AGORA, SIER@ et SIGMAP). Cette fusion est inscrite dans le Schéma Directeur du Système d'Information 2016-2020.
Depuis le 1er janvier 2019, la fusion est actée et l’ 'informatique de la MSA est réunie au sein d'une entreprise unique (iMSA), répartie sur les 6 sites historiques de la production et du développement.

Cette orientation permet de générer au sein de l'informatique une partie des moyens supplémentaires nécessaires pour faire face aux enjeux de l'institution sur les grands projets informatiques liés à l'inter-régime et sur ceux, internes à la MSA, qui permettront de gagner en productivité et d'offrir à nos adhérents et entreprises affiliés des services toujours plus nombreux et performants.


Une informatique au service des ambitions de la MSA

L'informatique sert les ambitions de la MSA : répondre aux exigences clients liées aux évolutions technologiques, réaliser des gains de productivité pour l'institution, accompagner les objectifs de l'État en simplifiant la vie des assurés, renforcer le pilotage de l'État pour assurer la convergence et l'interopérabilité des systèmes d'information de la sphère sociale.


Une informatique organisée autour de 3 piliers

À la fois développeur et intégrateur, l'informatique de la MSA est garante du système d'information de l'ensemble des caisses MSA et des partenaires avec lesquels une convention de partenariat informatique a été conclue. Elle est organisée autour d'une maîtrise d'ouvrage et d'une entreprise unique iMSA qui regroupe la maîtrise d'œuvre et la production. Ensemble, elles portent les engagements et garantissent la qualité de service de l'informatique institutionnelle.


Un panorama technologique assez large

Les nouvelles technologies sont introduites au fil des exigences de plus en plus fortes sur le Système d'Information : plus de richesse fonctionnelle, de capacité à faire évoluer rapidement le SI, de disponibilité ou de robustesse.

iMSA utilise un panorama technologique assez large : des technologies traditionnelles telles que cobol, java, jEE et les framework associés..., jusqu'à des technologies plus novatrices telles que les moteurs de règles ODM (utilisé sur les projets de refonte de la tarification maladie et la liquidation vieillesse ) et des technologies web très récentes pour le RIA (Rich Internet Application) et le RWD (Responsive Web Design).

Une étude est également lancée pour définir ce que devra être notre usine logicielle en 2020 avec pour cible l'amélioration de l'industrialisation de nos déploiements, le continuous delivery mais aussi le DEVops...
 

Une informatique partagée

La MSA poursuit ses partenariats informatiques avec la Caisse de Prévoyance et de Retraite du personnel de la SNCF, la Caisse de Coordination aux Assurances Sociales de la RATP et la Caisse des Français de l'Étranger, lance de nouveaux partenariats avec l’Assemblée Nationale, le Sénat et MAGE, centre de sécurité sociale des fonctionnaires. Elle reste ouverte à d'autres partenariats pour le partage de son produit informatique.


Le Schéma Directeur du Système d'Information 2016-2020

Le Schéma Directeur du Système d'Information (SDSI) est le fil conducteur qui guide les travaux de l'informatique.

Le SDSI 2016-2020 est volontairement ambitieux en termes d'enjeux, de projets informatiques et d'investissements financiers pour répondre aux attentes fortes en termes d'efficacité dans les caisses de MSA et des partenaires, et de satisfaction de nos adhérents.

Parallèlement et pour répondre aux contraintes budgétaires, l'informatique conduit sa propre transformation et se restructure pour améliorer sa performance. Elle développe aussi des partenariats et des mutualisations dans la sphère sociale.