Beauce Coeur de Loire

Chute de cheval : Acquérir une technique

Mis à jour le 05/02/2020

La MSA Beauce Cœur de Loire (BCL), dans le cadre de son Plan Sécurité au Travail, a développé des formations sur la connaissance et le comportement du cheval. Malgré tout, il arrive que la chute soit inéluctable. La MSA BCL s’est donc investie sur la gestion de ces chutes. Elle a signé le 9 janvier 2020 une convention avec le Comité d’Eure-et-Loir de Judo Jujitsu ainsi qu’avec la Maison Familiale et Rurale (MFR) de Beaumont les Autels avec à la clé le financement de séances pour apprendre à chuter.

« Le secteur hippique est la 1ère filière la plus à risque en terme de fréquence d’accidents du travail depuis 2018 » a rappelé Cendrine Chéron, Présidente de la MSA BCL, lors de la signature de la convention. Grâce à ce partenariat, les élèves de la MFR, en formation Bac Pro Conduite et Gestion de l'Entreprise Hippique, suivront chaque année 10 séances de techniques spécifiques pour apprendre à chuter. Pour Philippe Bois, Directeur de la MFR, la proposition de la MSA a été très pertinente « ce n’était pas évident de trouver quel sport pouvait nous aider à être meilleur dans l’anticipation des chutes ».

Ces séances, financées par la MSA, sont dispensées au dojo de Thiron Gardais par des enseignants de judo diplômés d’Etat. « Nos éducateurs ont développé une approche différente de l’enseignement du judo traditionnel pour s’adapter à la finalité de cette formation » a précisé Jean-Yves Boucher, Président du Comité Départemental de Judo, tout en soulignant leur satisfaction de travailler « avec des groupes d’élèves intéressants et motivés ». Marc Debacq, Directeur Général de la MSA BCL, a relevé le développement d’initiatives sur les territoires ruraux « avec des partenaires nouveaux, comme les éducateurs de judo ». Nathalie Carrière, Présidente de la Fédération Départementale Hippique d’Eure-et-Loir a souligné que « cette initiative s’inscrit parfaitement dans ce qui peut être mis en place» et exposera aux instances nationales le travail réalisé par la MSA. Pour Gilles Breton, Conseiller en Prévention, et Laurent Gautier, Responsable du secteur Prévention des Risques Professionnels de la MSA « il est important que les cavaliers acquièrent des automatismes leur permettant d’éviter les blessures ou de limiter leur gravité lors des chutes».

L’analyse de l’accidentologie en filière hippique met en évidence que la majorité des accidents du travail de la filière sont des chutes de cheval, en effet, la chute est inhérente à l’activité sportive du cavalier : l’objectif final de ce module est de transformer la chute en saut. Pour cela, il est nécessaire d’être préparé physiquement et d’acquérir les techniques de chute.

L’intégration dès l’apprentissage de la prévention dans la « gestion de la chute de cheval » limitera la gravité des accidents du travail des cavaliers.