Beauce Coeur de Loire

Le contrat de prévention. "La MSA s'investit contre la pénibilité au travail"

Mis à jour le 11/12/2014

Avec la nouvelle réforme de la retraite, la question de la pénibilité au travail est plus que jamais au cœur de l'actualité. La MSA y travaille déjà depuis de nombreuses années. Zoom sur le contrat de prévention signé le 13 novembre avec l'entreprise ISA* Couvoir de Lorris dans le Loiret avec l'interview de Thierry Mahon de Monaghan, Conseiller en Prévention à la MSA Beauce Cœur de Loire (BCL) en charge de ce dossier.

La signature du contrat de prévention avec de gauche à droite : Benoît Pele, Directeur d'ISA France, Cendrine Cheron et Christian Pinsac, respectivement Présidente et Directeur Général de la MSA Beauce Cœur de Loire.

Quel est l'objectif d'un contrat de prévention ?

Un contrat de prévention permet à une entreprise agricole d'obtenir une aide technique et financière de la part du service prévention des risques professionnels de la MSA pour la sécurité, l'aménagement et l'amélioration des postes de travail de ses salariés. Le contrat est signé entre la MSA et l'entreprise.

Quels montants peuvent être versés aux entreprises signataires ?

Les sommes varient de 5 000 à 60 000 euros et dépendent de plusieurs critères :
-    le nombre de salariés de l'entreprise,
-    le montant global de l'investissement,
-    la part des investissements liés à la prévention,
sachant que la dotation globale 2014 pour la MSA BCL était d'environ 75 000 euros.

Quelles entreprises peuvent bénéficier de ce dispositif ?

Seules les entreprises dont les partenaires sociaux de la branche d'activité ont signé une convention avec la CCMSA peuvent en bénéficier. Une dizaine de conventions sont actuellement applicables. Ce dispositif peut être mis en œuvre pour des risques spécifiques, notamment les troubles musculo-squelettiques, le bruit, les manutentions manuelles, l'utilisation de produits chimiques, etc… mais aussi pour des formations à la sécurité.

Quel était le projet du Couvoir de Lorris ?

J'accompagne cette entreprise depuis une vingtaine d'année et je savais qu'il y avait des projets d'aménagements, notamment des postes de travail sur lesquels les salariés ont des gestes répétitifs comme le tri des poussins, la manutention des œufs, etc. Nous avions effectivement constaté, avec le médecin du travail, que des salariés avaient des problèmes de troubles musculo-squelettiques. Grâces aux investissements programmés, les salariés vont pouvoir travailler avec de nouveaux aménagements sur des machines et matériels plus performants, plus modernes et mieux adaptés.

N'y a-t-il pas un risque pour l'emploi ?

Une meilleure productivité sera bien entendu au rendez-vous mais l'objectif de ces aides n'est pas de remplacer les salariés par des machines, bien au contraire. Notre principal souci est de diminuer la pénibilité, d'assurer la sécurité des salariés et leur permettre de travailler dans de meilleures conditions, afin d'atteindre l'âge de la retraite sans problème de santé majeur.

* ISA : Institution de Sélection Avicole


Les salariés de l'entreprise ont été conviés à la présentation
du projet en présence de la Direction de la MSA ainsi que de
la Présidente, du Vice-président et des Délégués MSA.


A l'issue de la signature, les salariés ont pu échanger de manière conviviale
avec les collaborateurs et élus de la MSA, dont le Dr de Rochefort, Médecin Chef du travail.