De gauche à droite : Marc Debacq Directeur Général, Cendrine Chéron Présidente et Manuel Lopez 1er Vice-Président

Des ambitions contrariées, une année contrastée mais des avancées bien réelles

Mis à jour le 06/07/2022

La MSA Beauce Cœur de Loire a tenu son assemblée générale annuelle le 2 juin 2022 à Fleury les Aubrais. Cendrine Chéron, Présidente et Marc Debacq, Directeur Général, ont retracé une année 2021 contrastée au cours de laquelle l’entreprise n’a pu déployer toutes ses ambitions mais peut néanmoins mettre à son actif l’accompagnement mené auprès des adhérents, sa présence sur les territoires et sa politique de proximité.

Après une année 2020 fortement impactée par la pandémie et son lot de mesures : confinement, télétravail obligatoire, fermeture des accueils, déploiement des nombreux dispositifs de soutiens à ses ressortissants, la MSA BCL envisageait l’année 2021 sous de meilleurs auspices. Ce ne fut malheureusement pas le cas « un certain nombre d’évènements subis sont venus contrarier le développement des ambitions de la MSA BCL » n’a pu que constater Marc Debacq. La pandémie s’est poursuivie « avec une alternance entre télétravail obligatoire et retours sur sites qui a fortement impacté le fonctionnement de l’entreprise ».

La frénésie de la réforme

La nouvelle convention d’objectifs et de gestion (COG) 2021-2025 n’a été signée avec l’état qu’en novembre 2021 « aucune embauche durant 11 mois alors que de nombreux départs ont eu lieu, notamment pour des retraites ». Pour autant, la tâche ne manquait pas comme le souligne Marc Debacq avec de nombreuses réformes à appliquer. S’il se félicite des avancées sociales, telles que la revalorisation des retraites avec les lois Chassaigne 1 et 2, il pointe du doigt que, dans chaque réforme, il y a deux temps « le temps politique avec les annonces où les organismes en charge du déploiement ne sont pas forcément consultés, puis le temps de la déclinaison technique opérationnelle, nettement plus long et complexe, sans oublier les reports successifs que l’on a pu connaître avec la réforme de l’allocation logement ». Autre évènement qui a impacté le fonctionnement de la MSA, les aléas climatiques de février 2021. Une période de gel exceptionnelle dans sa durée et dans son ampleur touchant différents secteurs d'activité « là encore, entre l’annonce du montant des enveloppes allouées et la redistribution auprès de nos adhérents, il s'écoule beaucoup trop de temps lorsque l’on est dans l'attente de ces aides ». L’année 2021 a donc été difficile « mais nous savons où travailler pour améliorer le service. Il faut néanmoins relativiser car tout au long de l'année 2021, le service a été assuré avec plus de 571 millions d’euros de prestations versées et près de 6 millions d’euros d’aides sociales ».

Beaucoup a été réalisé

Optimisme partagé par Cendrine Chéron qui n’a eu de cesse de pointer les réussites et avancées de cette année 2021 : un partenariat exceptionnel avec la CPTS Sud 28 dans le cadre de la lutte contre la Covid 19, le déploiement de nombreuses mesures de soutien au monde agricole : covid, gel, aides aux filières en difficulté, plan résilience, une COG enfin signée avec des objectifs contraints mais avec une augmentation de certains fonds « qui doivent nous permettre d’assurer une protection sociale efficiente sur tout le territoire », la poursuite des actions sur les territoires « plus de 2 000 personnes ont participé aux 95 actions organisées ». Chacun s’accorde à dire que malgré ce contexte difficile, beaucoup a été réalisé « ce qui nous donne de grands espoirs pour les mois et années à venir, d’autant qu’avec la signature de la COG 2021-2025, notre feuille de route est claire, même si nous savons que nous ne sommes pas à l’abri de nouvelles turbulences et que de nouvelles réformes vont émerger dans la prochaine mandature législative » tempère Marc Debacq.

La partie statutaire de cette assemblée générale a été suivie de deux tables rondes, consacrées au mal être et au dispositif France Services. Le prochain rendez-vous donné par Cendrine Chéron est «la fête nationale des Jeunes Agriculteurs Terres de Jim, qui se tiendra pour la première fois en Région Centre-Val de Loire, à Outarville, les 9, 10 et 11 septembre : n’hésitez pas à vous y arrêter, nous aurons plaisir à vous accueillir ».

Les élus heureux d’un retour à la normale pour une assemblée générale sans masque. L’après-midi s’est poursuivi avec la tenue d’ateliers en sous-groupes afin de doter les élus d’outils leur permettant de mieux assurer leur rôle de relais sur les territoires.

Retours sur les tables rondes

France Services : la MSA passe à l’innovation

Lors de son assemblée générale 2022, la MSA BCL a organisé une table ronde afin de témoigner de son action quant à l’accès aux services publics sur les territoires ruraux.

Ils n’avaient pas envie de mourir … ils avaient juste envie d’arrêter de souffrir !

Cette phrase, c’est celle entendue lors de la table ronde qui s’est tenue lors de l’assemblée générale 2022 de la MSA BCL. Le thème ? Le suicide en agriculture …